• Partager par E-mail
  • Imprimer
  • Partager par E-mail

    Envoyer cet article par e-mail



    Le traitement de charpente, tout un art

    .

    Traiter une charpente est un passage obligé pour la pérennité de la structure. Qu’il s’agisse d’un traitement préventif ou d’un traitement curatif, traiter la charpente est une opération délicate requérant le savoir-faire d’un artisan spécialisé. Le traitement curatif relève particulièrement de tout un art, dans la mesure où l’opération se déroule en plusieurs étapes nécessitant […]

    Valider
traitement des charpentes contre les insectes xylophages

Le traitement de charpente, tout un art


traitement des charpentes contre les insectes xylophages

Traiter une charpente est un passage obligé pour la pérennité de la structure. Qu’il s’agisse d’un traitement préventif ou d’un traitement curatif, traiter la charpente est une opération délicate requérant le savoir-faire d’un artisan spécialisé.

Le traitement curatif relève particulièrement de tout un art, dans la mesure où l’opération se déroule en plusieurs étapes nécessitant une grande justesse. En effet, l’artisan doit opérer de manière à ne pas détériorer davantage la charpente malgré les travaux requis.

La phase de sondage et de préparation

L’artisan va dans un premier temps détecter les principales zones infestées par les mangeurs de bois. La présence de petits trous et sciures de bois indique effectivement que le bois est infesté. En sondant la charpente, l’artisan détecte également les zones friables de la charpente, signe d’infestation.

Phase complexe du traitement de charpente, la réparation de la structure consiste à débarrasser la charpente de toutes les zones fragilisées par les nuisibles. Le bois infesté est alors dégagé à l’aide d’un rabot, d’une brosse métallique, une hachette ou au burin à marteau en veillant à ne pas abimer davantage la charpente.

Procéder au perçage et à l’injection de la charpente

Une fois le bois sain apparent, l’artisan procède ensuite au perçage de la structure. Il s’agit de trouer la charpente à plusieurs endroits afin d’injecter ensuite un produit fongicide et insecticide au cœur de la structure.

  • L’injection du produit se fait à l’aide d’un pistolet électrique à travers des trous faisant environ 9 mm de diamètre à 5 cm des rebords. Profonds à 2/3, les trous sont percés tous les 10 ou 30 cm. Le produit xylophage est alors injecté jusqu’à reflux.
  • Alternativement, des cartouches auto-injectables sont placés sur les chevilles à injection placées sur les trous de la charpente. Les cartouches chargées de produits xylophage vont ensuite se vider toutes seules.

Pulvérisation extérieure et finition

Une fois le produit xylophage injecté dans le cœur du bois, un produit insecticide et fongible est pulvérisé sur toute la charpente. Le produit va protéger l’extérieur de la charpente contre les attaques de mangeurs de bois.

Trois jours sont notamment nécessaires pour que le produit sèche entièrement. Une fois la charpente bien sèche, elle peut être recouverte de vernis en guise de finition. A noter que tous les produits utilisés dans le traitement de la charpente sont d’origine chimique, qu’il est préconisé de faire appel à un professionnel pour leur application.

bilan-gratuit-charpentes

Actualités

Actualités

Conseils

Conseils

Dossiers

Dossiers

Interview

Interview

  • Le traitement de charpente, tout un art traitement des charpentes contre les insectes xylophages

    Traiter une charpente est un passage obligé pour la pérennité de la structure. Qu’il s’agisse d’un traitement préventif ou d’un traitement curatif, traiter la charpente est une opération délicate requérant […]